Alizée, surnommée Ali, est une jeune femme de 18 ans qui est en terminale, et qui est atteinte du syndrome d’Asperger. Elle a une relation très fusionnelle avec son frère jumeau, Blaise : ce dernier l’aide dans les moments où elle ne sait pas comment réagir. Ensemble, ils vont faire la connaissance de Zach, un jeune homme qui reste seul et qui rêve d’intégrer une fac de médecine, malgré ses difficultés dans certaines matières. Leur rencontre va bouleverser la vie de chacun d’entre eux.

Pourquoi travaillons-nous autant ? Comment le travail a-t-il pu façonner à ce point notre évolution jusqu’à une forme d’aliénation ? Pour répondre, l’auteur nous propose cette histoire du travail en s’affranchissant des représentations habituelles, s’appuyant sur 25 ans de recherches, depuis les chasseurs-cueilleurs, en passant par les premières sociétés agricoles, jusqu’au monde industrialisé.

Août 1944, Paris est en liesse. C’est là que les soldats Paul et Stanley se rencontrent. Le premier est français, le second américain. Il aura suffit d’un seul regard puis d’une seule semaine pour bouleverser leurs existences, moment pivot pour Paul, souvenir impérissable pour Stanley. Les années passent, chacun mène sa vie, séparés par un océan, mais leurs âmes restent à jamais connectées. En alternance on découvre un pan de chaque vie, discrète et rangée en Bretagne pour l’un, et frondeuse et assumée à New-York pour l’autre.

Raphaëlle, garde-forestière dans la forêt du Kamouraska, à l'est du Québec, est une femme sauvage qui n'aime ni les rapports humains ni se faire remarquer. Elle et sa chienne husky, Coyote, traquent les braconniers qui sévissent dans la forêt. L'un d'eux attire tout particulièrement leur attention : cruel et sans égard pour la nature, il chasse les espèces protégées en dévastant les paysages avec des pièges illégaux. Mais quand Raphaëlle va se rendre compte qu'elle est elle-même devenue la proie de cet homme, les choses vont changer...